La Petite Maison de la Miséricorde

4401 St-Hubert Montréal (Québec)

H2J 2X1

 

Téléphone : 514.526.2639

Télécopieur: 514.526.5954

Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

 

Suivez-nous!  facebook

Témoignage de Stéphanie, participante à La Petite Maison

«Je regarde en arrière et je vois de grands accomplissements. J'avais quitté mon ex-conjoint pour une vie meilleure avec mes deux jeunes enfants. J'avais vécu dans la violence toute mon enfance auprès de ma mère et sous les regards déguisés de mon beau-père. À cet instant, je me sens bien, tellement bien que j'en pleurerais. Mes enfants ont tout ce dont ils ont besoin et moi de mon côté, je vis dans un superbe appartement entièrement meublé à Laval. Pour l'instant, j'attends que quelque chose de bien m'arrive et qu'enfin je sois récompensée pour tous les efforts que j'ai déployés ces quatre derniers mois. Je suis partie seule avec une valise et mes deux enfants pour aller vivre dans une maison qui m'était encore inconnue jusqu'à maintenant.

Il y a quatre mois, je suis arrivée dans cette maison d'hébergement où les femmes victimes de violence entraient et sortaient pour sauver leur vie et celle de leurs enfants. Moi-même je me sentais déjà un peu comme elles. J'étais démunie et j'avais besoin d'un endroit sécuritaire où loger mes enfants tout en me soulageant du fardeau de la violence. Cette violence connue sous le nom de violence conjugale, mais qui cache sous son entête toutes sortes de préjugés et de mythes que j'ai appris à démystifier avec le temps et l'expérience. Lorsque j'étais résidente dans cette maison j'ai vu, vécu et presque vaincu cette peur qui me submergeait. Il y a tellement de choses que je pourrais raconter sur ce petit chapitre de ma vie, mais si enrichissant.

Même si je vivais dans cette maison éloignée de tout ce que j'avais pu connaître auparavant, j'ai eu la chance de trouver cette garderie parfaite pour mes enfants. Malgré le fait que j'aie visité de nombreux services de garde, j'ai choisi La Petite Maison de la Miséricorde. Elle avait tout pour combler les lacunes du moment. Pour tout dire, c'était l'endroit idéal pour moi et mes enfants. Mes enfants pouvaient s'épanouir pendant que moi je suivais des cours d'autodéfense au troisième étage. À ma grande surprise, j'ai forgé des amitiés avec les travailleuses du milieu et aussi d'autres femmes qui vivaient la même situation que moi. En plus du service de garde, l’organisme offrait également un suivi d’accompagnement externe pour les femmes qui éprouvaient des difficultés du quotidien. Heureusement, l’accompagnatrice qui m'a été attitrée est devenue une amie en quelque sorte pour moi. Grâce à elle, j'ai pu me confier et me vider le coeur tout en ayant un support approprié. Avec toute cette expérience, j'ai pu me défendre, me connaître davantage, mais aussi je dirais que c'est cette période qui m'a fait grandir le plus dans ma vie. Si j'avais à remercier quelqu'un, je remercierais toute l'équipe de La Petite Maison de la Miséricorde. C'est avec un grand plaisir, aujourd'hui, que je les remercie de m'avoir aidée dans mes démarches. Je les porterai toujours dans mon coeur pour avoir aidé de nombreuses femmes chavirées et même parfois sans ressources. Grâce à vous, elles peuvent trouver un endroit sécuritaire ou partager des confidences. Je finirai en disant que cette expérience m'a énormément fait grandir et m'a aidée à devenir la femme que je suis maintenant: une femme forte, comblée et sûre d'elle. »   Stéphanie, participante à La Petite Maison.

Témoignage du comité de parents

Mon histoire avec vous

Je suis femme cheffe d’une famille monoparentale, mère comblée et responsable de la vie d’un petit être merveilleux. Cette situation amène pourtant son lot de difficultés.  Parfois je me sens seule et trouve bien peu de soutien autour de moi.  Même si cette situation n’est pas rare de nos jours, il me semble que bien peu de gens comprennent les enjeux réels qui surviennent lorsqu’on se retrouve dans une telle position. Aujourd’hui, on m’a parlé d’un endroit particulier, qui accueille des femmes monoparentales.  Mon cœur se remplit d'espoir, mais en même temps, une certaine crainte m’habite. Trouverai-je là une terre d'accueil?  Un lieu d'entraide, de support et d’échange?

À la première rencontre, je fais la connaissance de Michelle Pelletier. Je comprends très vite que derrière cette grande femme qui peut intimider au premier coup d’œil, se cache un cœur en or et une grande bonté.  Michelle m’accueille, non pas comme une victime, mais comme une femme pleine de potentiel qui a besoin d'un coup de main à ce moment précis de sa vie.  Lorsque sa main empoigne la mienne et que son regard s’accroche à mes yeux, j’ai la certitude d’avoir frappé à la bonne porte.

Michelle me présente le programme de la Petite maison et me parle des ces deux accompagnatrices qui offrent un soutien aux femmes.

Il ya d’abord Danielle Piché, une femme à l’énergie positive qui sait, par sa seule présence, me redonner confiance.  Elle a de bons mots pour tout le monde et ceux-ci sont toujours empreints d’encouragement. Éternelle optimiste, elle me fait comprendre que les montagnes ne sont que des collines et l’univers, qu’un petit bout de ciel.

Ensuite, il y a Nicole Foisy, femme dynamique qui s’intéresse à chacune des mères avec sourire et enthousiasme. C’est l’âme de plusieurs activités de la Petite maison, toujours souriante, elle encourage les mères à participer aux activités pour essayer de nouvelles expériences.

Peu importe celle qui m ‘accompagnera, je sais qu’elle sera disponible pour moi si j’en éprouve le besoin.

Le temps est venu de laisser mon trésor faire ses premiers pas en garderie. Gorge nouée, je rencontre Nicole Thiffault qui me met instantanément en confiance. Coordonnatrice sympathique, efficace, humaine, souriante même dans les situations délicates, elle est le visage que l’on voit en premier à chaque matin à notre arrivée.

Mon enfant commence à fréquenter la pouponnière. Ce sont les bras de Lesly qui calmeront les pleurs et berceront nos petits anges. Lesly est affectueuse, patiente, discrète et très douce. Elle sait stimuler ses poupons avec des activités toutes plus créatives les unes que les autres.

Comme le temps passe vite… Le petit bébé que j’avais est maintenant devenu grand.  Monique l’accueille dans son groupe avec une extrême douceur et beaucoup de patience. Aucune crise, aucune larme d’enfant,  ne viennent à bout de sa capacité à écouter, à employer des mots tendres et remplis d’amour pour ses petits chérubins qui apprennent la sociabilité, la politesse et la propreté. Malgré son empathie, Monique est toujours en action et suit l’évolution de chaque enfant avec une grande attention.

Mon enfant passe dans le groupe de Manon.  Je suis impressionnée par son énergie, sa « drive ».  Elle est aussi pleine de générosité, d’amour et d’affection. Je suis impressionnée par la passion qu’elle semble éprouver pour son métier. Je suis touchée à chaque fois que je surprends Manon, cette grande sensible, en train de bercer plusieurs enfants à la fois. Mon enfant ne manque jamais de choses à faire : il danse, il dessine, il fait du sport et sort souvent pour prendre des marches.

Il est déjà temps de changer de groupe encore une fois.  Mon enfant est maintenant très bavard et a de plus en plus confiance en lui-même.  Lorsqu’il intègre le groupe de Virginie, je découvre une éducatrice drôle qui sait très bien garder son calme lors des grosses chicanes, des crises et des petits bobos.  Avec elle, je peux suivre les progrès de mon enfant, car elle note les petits détails : c’est une personne très observatrice et de bon conseil.

Mon enfant s’intéresse de plus en plus aux lettres et aux chiffres. Je commence déjà à penser au choix d’école primaire qu’il va fréquenter et je sais que Françoise est la personne idéale pour le préparer à ce grand changement. Elle sait être douce et pleine de tendresse quand il le faut. Elle sait aussi gagner la confiance des enfants.  Son objectif principal est d’inciter les enfants à être autonomes, à développer leur sens de la discipline et des responsabilités.  Le bal des finissants approche et mon enfant éprouve une grande fierté à me dire à quel point il est grand maintenant.

Parfois, je croise aussi Rosa, la nouvelle employée de la Rosée et j’admire sa grande polyvalence. Elle passe d’un groupe à l’autre, sans jamais perdre son sourire ni son calme, et elle est appréciée des enfants de tous les âges. Sa douceur, sa gentillesse et son sens de l’humour sont remarquables.

Il ne faut surtout pas oublier Michèle Desmeules.  Depuis qu’elle fait partie de l’équipe de la petite maison, les activités mères-enfants sont toutes plus intéressantes les unes que les autres.  Michèle est avenante et toujours souriante.  Elle travaille jour après jour afin de développer de nouveaux projets qui sauront satisfaire les grands comme les petits.

Eh oui, c’est déjà  l’heure de quitter la garderie La Rosée et tout le personnel…  Je suis très émue. Bien sûr, nous reviendrons pour prendre part à des activités mais l’accueil quotidien va me manquer terriblement! Lorsque je vois tout le monde réuni pour dire un bel «au revoir» à ces enfants qu’ils ont tant aimés, je me dis que j’ai vraiment eu une chance extraordinaire d’avoir trouvé ma place dans cette merveilleuse maison où chaque personne aime profondément ce qu’il fait. Il est parfois difficile de trouver les mots suffisamment forts pour remercier des êtres qui ont pris soin de nous et surtout de nos enfants lorsque nous en avions besoin.

Nous ne vous oublierons jamais,

MERCI   A  VOUS TOUTES...